Tout négociant en pétrole doit connaitre le fonctionnement et le mécanisme du «dollars pour le pétrole (système pétrodollar) », ceci dans le but de mieux comprendre ce qui fait la puissance des États-Unis dans le commerce international et sa politique étrangère.
Le pétrodollar est un dollar américain versé aux pays exportateurs de pétrole en échange de pétrole.
Comme le dollar est une monnaie mondiale, toutes les transactions internationales sont libellées en dollars. En conséquence, les pays exportateurs de pétrole doivent recevoir des dollars.
Nous croyons qu’une fois que vous aurez compris cet arrangement «dollars pour le pétrole», vous comprendrez mieux ce qui motive une bonne partie de la politique étrangère américaine.
Le système pétrodollar a vu le jour au début des années 1970 à la suite de l’effondrement de Bretton Woods.
Un pétrodollar est un dollar américain qui est reçu par un producteur de pétrole en échange de la vente de pétrole, et qui est ensuite déposé dans les banques américaines.
Malgré la simplicité apparente de cet arrangement de «dollars pour le pétrole», le système pétrodollar est en réalité très complexe et comporte de nombreuses parties mobiles.
Le système étalon-or Au cours des derniers jours de la Seconde Guerre mondiale, 44 dirigeants de toutes les nations alliées se sont rencontrés à Bretton Woods, au New Hampshire (un état des États-Unis), dans le but de créer un nouvel ordre économique mondial. Avec une grande partie de l’économie mondiale décimée par la guerre, les États-Unis ont émergé comme le nouveau leader économique du monde.
Les États-Unis relativement jeunes et économiquement agiles ont servi de remplacement rafraîchissant à l’ancienne hégémonie de la planète: une Grande-Bretagne déchirée par la guerre.
En plus de créer un certain nombre d’agences financières mondiales (par exemple le FMI), la réunion historique a également créé une norme monétaire internationale adossée à l’or qui dépendait fortement du dollar américain Dans le système étalon-or, la valeur de la devise d’un pays était liée à la quantité d’or qu’il possédait.
Toute personne détenant la devise de ce pays pourrait le présenter au gouvernement de ce pays et recevoir son équivalent en or (selon une valeur déterminée) à partir des réserves d’or de ce pays.
Au début des années 1970, les pays ont commencé à exiger de l’or pour les dollars qu’ils détenaient pour combattre l’inflation. De peur d’épuiser toutes leurs réserves d’or, le président américain Nixon a décidé de détacher le dollar de l’or.
Après la chute du système étalon-or, le président Nixon savait qu’il était essentiel de stimuler la «demande du dollar»
LA NAISSANCE DU SYSTÈME PÉTRODOLLAR
Au cours d’une série de réunions, les États-Unis – représentés par Henry Kissinger, alors secrétaire d’État des États-Unis – et la famille royale saoudienne ont conclu un accord puissant. (Plusieurs auteurs ont travaillé pour compiler des données sur les origines du système pétrodollar).
Selon l’accord, les États-Unis offriraient une protection militaire aux champs pétrolifères de l’Arabie saoudite. Les États-Unis ont également accepté de fournir des armes aux Saoudiens et, peut-être le plus important, ils ont garanti leur protection.
Les Saoudiens doivent accepter de coter toutes leurs ventes de pétrole en dollars américains seulement. (En d ‘autres termes, les Saoudiens devaient refuser toutes les autres monnaies sauf le dollar américain en paiement de leurs exportations de pétrole.)
Les Saoudiens seraient disposés à investir leur produit (revenu) pétrolier excédentaire dans des titres de créance américains.
Avant l’année 1975, toutes les nations productrices de pétrole de l’OPEP avaient accepté de fixer leur prix en dollars et de conserver leurs excédents pétroliers dans des titres de créance publics américains en échange des généreuses offres des États-Unis. Aujourd’hui, pratiquement toutes les transactions pétrolières mondiales sont réglées en dollars américains. (Il y a quelques exceptions).
Lorsqu’un pays n’a pas un surplus de dollars US, il doit créer une stratégie pour obtenir des dollars pour acheter du pétrole.
Premièrement, les consommateurs de pétrole sont tenus d’acheter du pétrole en dollars américains.
Deuxièmement, les profits excessifs des pays producteurs de pétrole sont ensuite placés dans des titres de créance publics américains détenus dans des banques américaines.
LE SYSTÈME PÉTRODOLLAR OFFRE AU MOINS TROIS AVANTAGES IMMÉDIATS AUX ÉTATS-UNIS.
1 – Il augmente la demande mondiale de dollars américains
2 – Il augmente la demande mondiale de titres de créance américains
3 – Il donne aux États-Unis la possibilité d’acheter du pétrole avec une monnaie qu’ils peuvent imprimer
Comme vous l’avez réalisé, les États-Unis ont une incitation unique supplémentaire concernant le pétrole mondial. À savoir, s’assurer que tout le pétrole dans le monde entier, à la fois les approvisionnements actuels et les découvertes futures, restent fixés en dollars américains.
Le système du pétrodollar a élevé le dollar américain au rang de monnaie de réserve mondiale et grâce à ce statut, les États-Unis sont en mesure d’avoir des déficits commerciaux persistants et de devenir une hégémonie économique mondiale.
Le système de pétrodollar fournit également aux marchés financiers des États-Unis une source de liquidités et des entrées de capitaux étrangers grâce au recyclage des pétrodollars.
L’ÉCLATEMENT PROGRESSIF DU PÉTRODOLLAR
La technique de pétrodollar était si bien ficelé, que les pays qui recevaient les payements en dollars réinvestissaient une partie de leurs “surplus de dollars américains” sur les marchés américains (et notamment dans les bons du Trésor), stimulant ainsi l’économie américaine et lui permettant de poursuivre sa politique de larges dépenses budgétaires qui la caractérise.
LA CHINE LANCE UN NOUVEAU CONTRAT PÉTROLIER COTÉ EN YUAN
Ce qui se passe c’est l’attaque du cœur du système dollar et c’est absolument capital.
pétrodollar et les porte-avions ! Sachant que c’est sur ces deux piliers que repose désormais ce qui reste de la puissance américaine, car plus puissant évidemment que les pétrodollars ou encore les porte-avions il y avait le domaine des idées et du rêve. Les Etats-Unis d’Amérique incarnaient la liberté, le rêve. L’Amérique avait gagné la « guerre » des valeurs.
Sachant qu’aujourd’hui il ne restait à l’Empire que la peur qu’il inspire entre ses chantages aux bombardements ou aux sanctions économiques.
Les chinois savent à quel point il ne faut jamais acculer son ennemi qui sinon n’ayant plus rien à perdre se battrait jusqu’à la mort, infligeant de terribles pertes à son adversaire. Pour comprendre la stratégie chinoise lire l’ouvrage de Sun Tzu l’art de la guerre est un incontournable…
A plus long terme en revanche, cela marque à quel point l’économie mondiale est en train de se « désaméricaniser » et de se « dédollariser ».
Progressivement donc, la Chine comme la Russie vont mettre en place toutes les structures leur permettant de fonctionner au mieux dans un monde sans dollar ou dans un monde qui serait coupé entre deux zones qui pourraient parfaitement être amenées à ne plus se parler ni à échanger.
La Chine, lance alors un contrat à terme de pétrole brut libellé en yuan chinois et convertible en or, créant potentiellement l’indice de référence du pétrole asiatique le plus important et permettant aux exportateurs de pétrole de contourner les indices libellés en dollars américains en utilisant le yuan.
Les contrats à terme de pétrole brut sont les premiers contrats de marchandises en Chine ouverts aux fonds d’investissement étrangers, aux entreprise de négoce et aux compagnies pétrolières. Le contournement du commerce en dollars américains permet ainsi aux exportateurs de pétrole comme la Russie et l’Iran, par exemple, d’éviter les sanctions américaines en échangeant en yuan. Pour rendre le contrat libellé en yuan plus attrayant, la Chine rend le yuan convertible en or sur les marchés de Shanghai et Hong Kong.
TESTS
En aout 2017, la Shanghai Futures Exchange et sa filiale Shanghai International Energy Exchange, INE, réalisent avec succès quatre tests dans un environnement de production pour les contrats à terme de pétrole brut.
Ce mécanisme va plaire aux producteurs de pétrole qui préfèrent éviter d’utiliser des dollars, tout en n’étant pas prêts à accepter que le paiement en yuans des ventes de pétrole en Chine soit une bonne idée.
IMPACTS POSSIBLES SUR LES TAUX DE CHANGE
C’est ainsi que depuis le 15 septembre 2017 le Venezuela a commencée à vendre du pétrole en le libellant en Yuan chinois.
ALORS, POURQUOI LA CHINE LANCE-T-ELLE SON PÉTROYUAN?
L’hégémonie du pétrodollar a souvent été critiquée, sans jamais vraiment être remise en question de manière concrète. La Chine, plus grand importateur de pétrole au monde – avec plus de 9 millions de barils de pétrole importés tous les jours (soit l’équivalent de la production quotidienne de l’Arabie Saoudite.
Et le moment choisi par la Chine pour ce faire est loin d’être anodin.
Alors que les plus grands exportateurs de pétrole, que sont l’Iran, le Venezuela et la Russie, subissaient des sanctions américaines, nombreux sont les acteurs qui ont tout de suite profité de l’aubaine pour encourager l’instauration du petroyuan.
En effet, cette dernière leur permet de pouvoir contourner le dollar américain dans le cadre de leurs transactions liées au pétrole.
Enfin, l’Arabie Saoudite, elle aussi, va jouer un rôle très important. Alliée historique des Etats-Unis au Moyen-Orient, celle-ci fini par trouver avec la Chine un nouveau partenaire de circonstance. En effet, il faut le dire l’Arabie Saoudite recherchait activement un échange hôte pour exécuter ce qui s’annonçait comme la plus grande IPO (entrée en bourse) de l’histoire (Aramco).
La bourse de New York avait été envisagée un temps avant que les autorités américaines ne brandissent la menace d’enquêtes approfondies sur Aramco, dans le cadre des poursuites judiciaires engagées contre la monarchie pétrolière à cause de son rôle présumé dans les attaques du 11 septembre.
En coulisses, cet acte a été perçu comme une trahison par les dirigeants saoudiens, qui avait toujours défendu les intérêts américains au Moyen-Orient.
A cela s’ajoute la concurrence grandissante des Etats-Unis, due à sa production de pétrole de schiste.
Ce mouvement de petroyuan est l’un des plus grands bouleversements de la finance internationale depuis la seconde guerre mondiale.
Un nouvel équilibre mondial à définitivement pris forme sous nos yeux.
Les répercussions géopolitiques témoignent d’une multi polarité du monde et de la place nouvelle de la Chine.
À tous nos négociants, il faut à l’avenir tenir compte de ce paramètre pendant les négociations de vos contrats pensez aux contrats petroyan. Il faut le dire ce n’est pas la panacée mais il vient en remplacement provisoire aux pétrodollars américains. La création d’un copte offshore dans cette situation est quelque chose de très avantageuse
Ernest TCHAKOUTE (Coach Ben)
Lomé le 29/01/2021 – 11h58
————— —————————————————————————-
Pour mieux comprendre le fonctionnement du monde, le négoce est l’activité qui contrôle l’économie mondiale alors, si vous êtes une personne courageuse qui pense que sa place n’est plus dans la plantation mais sur la table de décision notre formation sur le négoce des matières première aura lieu à Dubaï (au cœur de la finance mondiale) du 23 au 28 juillet voir plus de détails ici https://www.startupane.com/…/negoce-international-et…/
——————— —————————————- —————